08/01/2005

L'Expression du Jour Analysée par Marie-Cécile Grozèche

S'envoyer en l'air
Note de Marie-Cécile : Moi je me demande bien comment certains s'y prennent pour s'envoyer en l'air quand ils font la chose parce que moi, franchement, avec mes 90 kilos et les 110 de Gédéon, on aurait plutôt tendance à crever le plancher, si vous voyez ce que je veux dire. A moins d'installer un matelas genre trempoline avec de gros ressorts, je ne pige vraiment pas. Et puis ça ne doit pas être très pratique. A force de faire des rebonds, on doit souvent louper son objectif et taper à côté. Et là, je ne te dis pas les hurlements et les écrabouillages. Le pire, c'est l'air béat qu'ils ont pour en parler. A croire qu'ils ont des coucougnettes de rechange pour chaque fois. Faudra que je me renseigne

01:54 Écrit par Oui-Oui | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Définition intéressante et peut-être... que cela explique le bruit généré par les ressorts du matelas:

Boeing ! Boeing ! Boeing ! Boeing !

et quand on a fini, on sort l'étreinte d'atterrissage ;)))

Écrit par : Marco | 08/01/2005

Et quand ils sont plus de 2 Prennent ils l'Air Bus ?
et quand on à fini, ben, on atteris, sage !
Marco, je crois que c'est ce que l'on appelle de l'humour : déc(a)(o)llé !

Écrit par : Nola | 10/01/2005

Bien joué tous les deux en ce début de journée. C'est un plaisir de vous recevoir :)))

Écrit par : Marco | 10/01/2005

Les commentaires sont fermés.