10/01/2005

L'Expression du Jour Analysée par Marie-Cécile Grozèche

Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué
Note de Marie-Cécile : Je suppose, tout à fait innocemment, que les lumineux inventeurs de cette maxime nous prennent vraiment pour des imbéciles de première !!! Pffffffffff !!! Je ne sais pas si vous avez déjà essayé d'approcher un grizzli en furie mais moi, à votre place, je n'essayerais pas. Alors pour ce qui est de lui prendre la peau, c'est plutôt de la mienne que je ne donnerais pas chère. Bien que les peaux d'âne n'ont plus la quote ces dernières décénnies. Faute d'autre chose, certains se font la peau, mais, comme dirait mon cousin Zénobe, ce sont des durs à cuir.

18:31 Écrit par Oui-Oui | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Une réflexion que je me suis faite chez "Moi aussi" Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué
Mais de toute façon, si on a vendu l'appeau de l'ours,
Il ne viendra pas et on ne pourra pas le tuer.
Donc il faut avoir l'appeau de l'ours avant de lui faire la peau...

Écrit par : Marco | 13/01/2005

Les commentaires sont fermés.